Bullshit Threshold

Dans le spectacle Bullshit Threshold, Marie Davidson est seule sur scène avec ses instruments et filmée par différentes caméras infrarouges. Ces images sont traitées en direct par John Londono et Gonzalo Soldi de manière à la fois hyper réaliste et psychédélique. Les textes incarnés et émouvants de Davidson et ses musiques rythmées trouvent ainsi écho dans les images cinématographiques de Londono/Soldi. Le spectacle traite de manière intimiste de différents sujets dont les relations humaines, les drames du night life, le gouffre intérieur, l’introspection… et la terreur d’un séjour à l’hôpital! Le spectateur est en quelque sorte invité à pénétrer dans un journal intime filtré par l’humour et une pointe de sarcasme.

Ce projet poétique et théâtral permet à la musicienne Marie Davidson d’explorer de nouvelles dimensions dans son travail dont l’utilisation du visuel. Une première version du spectacle a été présentée au Festival Phénomena 2016 et au Festival SONAR à Barcelone en 2017, la deuxième version a été présentée au Théâtre La Chapelle en 2018.

Équipe de création

  • Textes, musique et interprétation: Marie Davidson
  • Projections vidéos: John Londono, Gonzalo Soldi (Hub Studio)
  • Production: Les Filles électriques